Ă€ ma fille

J’ai pensé t’écrire une lettre, ma petite fille. J’ai pensé que seulement les mots peuvent vraiment soutenir le poids de mes sentiments. Quelqu’un les met ensuite en musique, quelqu’un d’autre danse sur ces mots, d’autres personnes les récitent et il nous est même arrivé de les tatouer ou de les dessiner sur les murs de la ville. Bref, où que tu regardes, il y aura un langage à découvrir : de la poignée de main au paysage d’automne. Tout et tous ont une histoire qui est faite de mots. Ma chérie, toute ta vie sera une découverte continue de comédies et de tragédies que chacun de nous porte comme un petit poids sur les épaules et tu devras toujours essayer d’être curieuse, de comprendre, de t’identifier à tous les langages qui t’entourent. J’aimerais pouvoir t’écrire une lettre claire et simple. Je pourrais commencer par le classique «Je veux tellement de bonheur pour toi». Mais non, je ne le veux pas. Tu vois, tu ne peux pas vouloir le bonheur, tu ne peux pas l’exiger. C’est un sentiment, et comme tout sentiment, il faut s’en occuper. Moi, j’ai dû attendre neuf mois pour obtenir mon bonheur. Ça marche de cette façon avec les sentiments, ils doivent grandir calmement, presque au rythme de la nature, sinon ils deviennent lourds, vides et tristes. Si, au contraire, ils sont immédiats et explosifs, on les appelle des émotions. Tu peux en collectionner beaucoup, mais il ne s’agira toujours que d’instantanées. En revanche, le sentiment est plus compliqué : tout d’abord il lui faut du temps, ensuite de la dévotion et enfin sûrement beaucoup de tendresse. Tu vois, ma fille, je ne te souhaite même pas d’éprouver des sentiments ou des émotions, parce que c’est à toi d’en faire le choix. Moi, je t’ai seulement imposé de venir au monde, j’ai l’impression de t’avoir déjà assez influencée. Je pourrais te parler de l’amour, mais on ne parle pas de l’amour, on le fait. Je pourrais te souhaiter la sérénité, mais ce serait tellement faux qu’il me semblerait injuste. Je ne te souhaite rien mon amour, mais imagine-moi en train de bouger les cheveux de ton oreille, m’approcher si près de toi jusqu’à te chatouiller avec mon souffle, et te dire : goûte différents types de nourriture et rencontre des gens si différents de toi qu’ils te semblent bizarres ; chaque fois que tu peux, écoute la pluie, respire à pleins poumons l’odeur de l’herbe fraîchement coupée ; apprends à lire des feuilles de papier pour apprendre à lire les personnes; souviens-toi qu’être triste c’est bien et, d’ailleurs, la tristesse est très efficace sur un plan créatif et artistique ; sois toujours polie ; essaie au moins une fois de compter toutes les étoiles que tu vois (à faire en été) ; apprends les langues pour apprendre à connaître vraiment ; crée toujours une pensée individuelle sinon ce n’est qu’un copier-coller, n’aie pas peur de la peur ; mets-toi toujours en perspective ; apprends autant de la vie que de la mort ; sois amie avec le temps qui autrement te dévore ; ris, mais seulement quand tu peux le faire de bon cœur ; apprends à te souvenir ; rêve les yeux fermés et ouverts ; apprends des autres mais surtout de toi-même ; apprends à changer d’avis ; et, enfin, aime les mots. Oui, aime-les. Tout ce que nous pensons se transforme en mots, une émotion devient un mot et quand tu trouveras une personne avec laquelle tu n’auras pas besoin de mots, eh bien, alors aimes-la. Et moi, en te regardant, merveilleuse créature, je comprends que seulement le silence permet vraiment d’aimer.

Published by Grandi Storielle

Siamo sei ragazze, Carola, Celia, Hannah, Livia, Morena e Sara che si sono conosciute in Erasmus a Chambéry e hanno ora deciso di mettere a disposizione la loro piccola ma grande arte per tutti.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: